Alors qu’elle possédait trois longueurs d’avance à la mi-match, L’Etoile Noire a laissé échapper la victoire hier soir au Rinkla Stadium face aux Albatros de Brest et ont vu leur adversaire du soir revenir à deux victoires partout dans la série.

Ce quatrième match démarrait plutôt bien pour les Alsaciens avec une ouverture du score de Louis Olive en supériorité numérique après deux minutes de jeu. Brest va alors, mais Samuel Rousseau va permettre aux Jaunes et Noirs de reprendre l’avantage (1-2, 18e). L’entame de deuxième tiers-temps est également à l’avantage des Strasbourgeois qui inscriront deux buts supplémentaires par Flavien Fondadouze (1-3, 22e) et Nathan Hudgin (1-4, 27e). L’exploit est en marche pour l’Etoile Noire. Malheureusement, la machine s’enraye a 3 minutes de la fin du tiers temps. Virtala va, dans un premier temps, ramener Brest à 2-4. Ivan Esipov est ensuite sanctionné d’une pénalité majeure pour piquage. L’indiscipline coûte cher aux Alsaciens, puisqu’ils vont ensuite se retrouver à deux reprises pendant cette pénalité majeure en double infériorité numérique et vont encaisser deux buts dans cette situation (4-4, 43e). Le match se jouera donc une nouvelle fois dans le money time. Henderson est pénalité à 5 minutes de la fin, mais les Alsaciens ne parviennent pas à profiter de cet avantage numérique providentiel. Pire encore, dès son retour sur la glace, Henderson récupère le palet et s’en va crucifier Tomas Hiadlovsky pour offrir un match 5 aux Finistériens (5-4, 58e).

L’Etoile Noire devra se remettre vite de cette cruelle fin de soirée puisque les deux équipes se retrouveront une dernière fois dimanche, toujours à Brest, pour déterminer le vainqueur de cette série qui sera opposé aux Yétis du Mont-Blanc en demi-finale. Dans l’autre demi-finale, Nantes attend aussi son adversaire, il s’agira du vainqueur de la rencontre Cholet-Epinal également disputée dimanche.

Photo : Christophe Moreau

Rageant