L’Étoile Noire de Strasbourg disputera les play-offs. Une place que l’Étoile Noire est allée chercher au bout du suspense lors d’une dernière soirée de saison régulière mémorable. Devant près de 1300 spectateurs, Strasbourg a fait sa partie du travail en s’imposant avec brio sur le score de 4 buts à 1 face aux Drakkars de Caen, au terme d’une rencontre maîtrisée de bout en bout. Les Alsaciens ont ouvert le score par le capitaine Michal Duras en fin de première période. Nathan Hudgin a fait le break en supériorité numérique pendant le second tiers. Enfin, Michal Duras, encore lui, et Sébastien Trumeau ont mis les siens à l’abri avec deux buts en début de troisième période. Une belle efficacité offensive combinée à un très bon travail devant le filet illustré par les 26 arrêts de Thomas Hiadlovsky, élu homme du match.

La victoire était une condition nécessaire, mais pas suffisante pour obtenir le dernier billet pour les play-offs. Les réjouissances de fin de match vite passée, joueurs, bénévoles et spectateurs se sont alors tous tournés vers Marseille pour suivre la fin de match de leurs deux adversaires directs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont passés par toutes les émotions : l’espoir et l’attente interminable lorsqu’Épinal mène 2-3 à 10 minutes de la fin, l’angoisse lorsque Marseille a égalisé à 30 secondes de la sirène, emmenant les deux équipes en prolongation (rappelons qu’une victoire marseillaise en prolongation était le seul résultat susceptible d’éliminer les Strasbourgeois), et enfin la joie lorsque Preston Ames (Épinal) trompe la vigilance de Misa Pietila (Marseille) lors de la séance de tirs au but pour offrir la victoire aux Vosgiens … et la qualification aux Alsaciens.

L’Étoile Noire termine donc la saison régulière à la 8e place avec 40 points, à égalité avec les Spartiates de Marseille, mais devant au bénéfice des deux victoires remportées cette année face aux Phocéens. En quart de finale, Strasbourg rencontra les Albatros de Brest, vainqueur de la saison régulière. Le Rinkla Stadium étant indisponible le week-end prochain, l’Étoile Noire aura la chance de recevoir les deux premiers matchs de la série samedi 19 et dimanche 20 mars à l’Iceberg. Les rencontres 3, 4 et 5 si nécessaire se disputeront quant à elles en Bretagne la semaine suivante. Si le classement final et les deux victoires remportées cette (5-2 à chaque fois) placent Brest dans la position du favori, l’état de forme actuelle de l’équipe et la maîtrise affichée ce soir face à Caen font de Strasbourg un très bel outsider capable de créer l’exploit et de renverser la hiérarchie de la saison régulière.

Photo : Jean-Christophe Simonin

Mission accomplie