Un derby, une patinoire pleine, un match à enjeu qui a tenu toutes ses promesses, la présence de Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg et de quelques une de ses adjoints et collaborateurs, voilà les ingrédients de la soirée de gala qu’a connu l’Iceberg samedi dernier lors de la réception d’Epinal pour le compte de la 24e journée de championnat.

Sur le glaçon, ce sont les Alsaciens qui vont se mettre les premiers en action et qui ouvrent le score par Matthew Sozanski à la 14e minute de jeu. En fin de période, alors que les Jaunes et Noirs évoluent en infériorité numérique depuis plus de trois minutes, Nathan Hudgin et Charlie Roy exploitent une imprécision du power-play Spinalien pour partir en contre faire le break juste avant la pause (2-0). Epinal va alors profiter d’une nouvelle supériorité numérique pour revenir à une longueur (2-1) en tout début de 2e période. Dès lors, le score n’évoluera plus. Durant toute le dernier tiers-temps, Strasbourg va parvenir à repousser les offensives Vosgiennes en comptant sur une défense de fer devant un Tomas Hiadlovsky des grands soirs.

Cette victoire fait du bien aux Strasbourgeois qui restaient sur trois revers de suite. Chambéry et Dunkerque battu, la lutte pour la 8e place se résume maintenant à un duel entre les deux finalistes de l’édition 2021, Strasbourg et Marseille. Epinal et Neuilly (6e et 7e) peuvent encore mathématiquement être rejoint par les Alsaciens mais n’ont besoin que d’un petit point lors des deux dernière rencontres pour assurer leur qualification. La 25e journée aura lieu mardi et mercredi. Strasbourg se rendra à Montpellier (12e et assuré de jouer la poule de maintien). Dans le même temps, on suivra aussi grand intérêt Maseille – Caen et Epinal – Neuilly, match qui peut qualifier les deux équipes s’il va en prolongation.

La prochaine rencontre à l’Iceberg, et dernière de la saison régulière, aura lieu le samedi 12 mars face aux Drakkars de Caen.

Photo : Jean-Christophe Simonin

Soirée de gala